Particulier Professionnel

Envoyez votre recommandé à partir de 4,79€

Envoyez vos recommandés, sans vous déplacer

  • Des modèles de lettre à personnaliser en 2 minutes
  • Des recommandés envoyés par notre partenaire La Poste
  • Aucun déplacement, vous gagnez du temps !

Crédit à la consommation : les pièges à éviter

Publié le 09/10/2023 - Mis à jour le 09/10/2023 - Par Séverine Fauchille

Un projet en tête ? Pour le financer, vous réfléchissez à prendre un crédit à la consommation ? Nous vous détaillons les différents types de crédits regroupés sous cette appellation, ainsi que les points sur lesquels être vigilant : coût total du crédit, durée de remboursement, résiliation… Évitez les pièges lors de la souscription de votre prêt.

Personne faisant des achats sur son ordinateur avec sa carte de crédit renouvelable
 

1. Crédit à la consommation en détail

Qu’est-ce qu’un crédit à la consommation ?

Le crédit à la consommation peut revêtir une multitude de formes (LOA, micro-crédit, etc.), mais retenons les trois principaux :

  • le prêt personnel : la somme peut être utilisée comme bon semble à l’emprunteur. Il n’a pas à justifier son ou ses achats. La durée est de minimum 3 mois et le montant est à fixer librement avec l’établissement prêteur ;
  • le crédit affecté : pour un projet défini. Le crédit n’est attribué que si la vente est réalisée. Si la livraison du produit n’est finalement pas possible, le crédit est annulé. La durée est de minimum 3 mois et le montant prêté doit se situer entre 200 € et 75 000 € ;
  • le crédit renouvelable ou crédit revolving ou crédit permanent : une somme définie avec l’emprunteur est mise à disposition. Elle peut être entièrement ou partiellement utilisée, en une ou plusieurs fois grâce à une carte de crédit. Le remboursement mensuel reconstitue la cagnotte qu’il est de nouveau possible de dépenser. Le contrat annuel est à tacite reconduction.

Le crédit à la consommation peut être proposé par des organismes de crédit, des banques et les lieux d’achat, comme le concessionnaire automobile.

Pourquoi faire un emprunt ?

Le crédit à la consommation permet de financer vos projets coup de cœur ou les dépenses imprévues et nécessaires. Ainsi, il peut s’agir de :

  • petits aménagements du logement (travaux, achats de meubles…) ;
  • remplacement d’électroménagers usagés ;
  • changement de voiture ;
  • voyages ;
  • évènements (mariage, baptême, etc.)...

Selon les organismes et le type de crédit demandé, le motif de prêt pourra être à fournir dès la souscription. Dans ce cas, il faudra justifier les dépenses par des factures.

 

2. Le crédit à la consommation en chiffres

La rétractation

Vous souhaitez annuler le contrat de crédit ? Vous disposez d’un délai de 14 jours à compter de la signature du contrat. Vous n’avez pas à vous justifier.

Le taux d’usure

Le taux d’usure est le taux d'intérêt maximal légal applicable à un crédit. Il est revu mensuellement depuis février 2023. Auparavant, il était revu trimestriellement.

Pour le crédit à la consommation, il existe trois tranches (chiffres de septembre 2023) dépendant du montant emprunté :

  • emprunt inférieur à 3 000 € = taux d’usure à 21,75 % ;
  • emprunt entre 3 000 à 6 000 € = taux d’usure à 12,17 % ;
  • emprunt supérieur à 6 000 € = taux d’usure à 6,92 %.

La loi Lagarde de 2010

Impulsée par Christine Lagarde, la loi sur la protection des consommateurs a été instaurée en juillet 2010. Les objectifs ?

  • Éviter les abus de la part des organismes de prêt ;
  • obliger les organismes à être davantage transparents sur les offres, les conditions de remboursement, etc. ;
  • imposer un délai de remboursement minimal (3 mois) et maximal pour le crédit renouvelable (36 mois pour un crédit de moins de 3 000 € et 60 mois pour ceux supérieurs à 3 000 €) ;
  • les établissements proposant des crédits renouvelables doivent aussi proposer des crédits amortissables (avec remboursement mensuel d’un même montant) ;
  • le délai de rétractation est passé de 7 à 14 jours ;
  • l’organisme doit vérifier la solvabilité de l’emprunteur…
 

3. Quels sont les pièges du crédit à la consommation et comment les éviter ?

Ne pas faire attention au coût final

Une offre promotionnelle présente un taux intéressant ? Le remboursement mensuel du crédit renouvelable est moins élevé que celui du crédit personnel ? Vous préférez une durée courte ? En bref, vous pensez faire une bonne affaire et dépenser moins. Sauf qu’en y regardant de plus près, ce n’est pas forcément le cas :

  • l’offre promotionnelle est valable que les premiers mois de contrat. Une fois finie, le montant est beaucoup plus élevé ;
  • vous piochez autant de fois que vous le souhaitez dans votre cagnotte de crédit renouvelable. Donc tant que vous piochez dedans, les mensualités se multiplient. De plus, impossible de connaître le coût total puisque vous pouvez résilier à tout moment et le taux suit ceux du marché, il n’est pas fixe. Toutefois, les intérêts ne s’appliquent qu’à la somme dépensée ;
  • une durée de remboursement courte peut cacher des intérêts élevés…

Que faire ? Bien regarder le taux d’intérêt du crédit mais aussi le TAEG, le taux annuel effectif global. Il regroupe tous les coûts en plus de votre crédit. C’est donc surtout cet élément qui permet de déterminer quel prêt est plus intéressant qu’un autre.

Ne pas s’attarder sur les possibilités de remboursement

Il peut arriver que vous ayez l’occasion de rembourser votre prêt avant son échéance parce que vous avez pu économiser, vous avez reçu une prime… Il s’agit alors de rembourser par anticipation. Mais, toutes les banques n’acceptent pas cela ou à des frais élevés. Vous devez alors continuer à rembourser mensuellement jusqu'à la fin du contrat.

Que faire ? Avant de signer, questionnez votre établissement : quelles sont les conditions de remboursement ? Accepte-t-il les remboursements anticipés ? Si oui, à quels frais ? Dans le cas où vous pensez pouvoir solder votre prêt avant la fin déterminée, sélectionnez votre banque en fonction de ce critère.

Ne pas vérifier sa solvabilité

Avant la souscription, l’établissement prêteur a l’obligation de vérifier bien votre capacité à rembourser. Cela permet d’éviter une situation de surendettement. Mais est-ce suffisant ?

Que faire ? Même si l’organisme valide votre dossier, vérifiez de votre côté que vous serez en mesure de rembourser le crédit et de payer l’ensemble de vos charges (loyer, électricité, eau, internet, essence, assurances, nourriture, etc.). Avez-vous une marge de sécurité une fois ces dépenses et le prêt payé ?

Souscrire une assurance emprunteur sans évaluer la situation

L’assurance emprunteur est utile en cas de décès ou d’invalidité de l’emprunteur. Le prêt est, dans ces situations, payé. Elle n’est pas obligatoire légalement, mais l’établissement auprès duquel vous prenez le crédit peut vous l’imposer. Et ce coût est non négligeable.

Que faire ? Vérifiez si le montant de l’assurance est inclus au remboursement mensuel. Si oui, alors la durée de remboursement sera plus longue qu’un crédit sans assurance. Selon le montant et la durée de votre prêt, il n’est peut-être pas intéressant d’être couvert par une assurance emprunteur. Comparez les offres et exigences de différents organismes.

Se laisser tenter par des achats inutiles

L’un des pièges du prêt personnel et du crédit revolving est d’effectuer des achats impulsifs et non nécessaires.

Que faire ? Ne pas marcher au coup de tête ou coup de cœur. Si votre crédit était prévu pour un achat en particulier, tenez-vous-en à celui-ci dans un premier temps. Puis réétudiez votre situation financière avant de projeter un nouvel achat. Si vous redoutez de ne pas résister, optez pour un crédit affecté. Ainsi, vous ne pourrez pas dépenser la somme prêtée pour autre chose que votre objectif initial.

Prendre un crédit à la consommation pour rembourser un autre crédit

Vous avez déjà un crédit (immobilier, consommation…) à rembourser et vous êtes en difficulté ? Ou vous souhaitez le faire en anticipé ? Il peut être tentant de faire un nouveau prêt. Vous serez davantage en difficulté et/ou vous paierez encore plus d’intérêts.

Que faire ? Renégociez votre premier crédit avec votre organisme. Si la solution apportée n’est pas satisfaisante, tournez-vous vers d’autres organismes afin de changer d’établissement de prêt. Si votre situation se révèle compliquée, un dossier de surendettement pourra être réalisé.

 

4. Comment résilier un crédit renouvelable ?

Il n’est pas possible de résilier un prêt amortissable, mais il peut être envisageable de le rembourser de manière anticipée.

Au contraire, le crédit renouvelable peut être résilié. Pour que votre demande soit acceptée, vous devez impérativement avoir remboursé le crédit. Vous pouvez ensuite expédier votre demande à tout moment. La plupart des établissements n’acceptent que l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception.

Voici un exemple modifiable à votre convenance :

Modèle de lettre de résiliation d’un crédit renouvelable

Lettre recommandée avec accusé de réception

Objet : demande de résiliation de mon crédit

Madame, Monsieur,

Par la présente, je vous partage ma décision de mettre un terme à mon crédit renouvelable souscrite auprès de votre établissement, sous le numéro de contrat ……………… (préciser le numéro de contrat).

Vos CGV me permettent de résilier le contrat à tout moment. Je vous remercie donc de bien vouloir traiter ma demande dès réception de ce courrier recommandé et de me confirmer la fin du contrat par écrit.

Dans l’attente de votre retour, je vous prie de recevoir, Madame, Monsieur, mes salutations respectueuses.

(Signature)

Lettre de résiliation d'un crédit renouvelable

Avec notre partenaire Resilier.com, envoyez votre recommandé avec accusé de réception depuis chez vous, 24 h/24 et 7 j/7. Aucun déplacement en bureau de poste n’est à prévoir. Dès que vous confirmez l’envoi, nous le confions nous-même à La Poste pour impression et livraison en main propre à votre organisme de prêt.

Votre espace client permet de retrouver l’ensemble des éléments relatifs à votre courrier : preuve de dépôt, le suivi, l’accusé de réception et la copie du courrier. Vous pourrez les télécharger.

 

5. Le crédit à la consommation en 3 questions

Quels sont les pièges d’un prêt à la consommation ?

Les risques sont de ne pas prendre le temps de comparer les offres, de ne pas bien vérifier ses capacités de remboursement, ne pas calculer le coût global du crédit…

Comment mettre fin à son crédit renouvelable ?

Envoyez un courrier de résiliation en recommandé à votre établissement prêteur. Votre demande sera acceptée uniquement si vous avez remboursé votre crédit.

Quel crédit est le plus simple à obtenir ?

Le crédit renouvelable est le crédit le plus facilement accessible. Une carte vous est délivrée à la signature du contrat afin de réaliser vos achats.

Nos guides juridiques similaires