Envoyez vos recommandés, sans vous déplacer

  • Des modèles de lettre à personnaliser en 2 minutes
  • Des recommandés envoyés par notre partenaire La Poste
  • Aucun déplacement, vous gagnez du temps !

La Poste : La chute libre du courrier

Publié le 10/08/2021 - Mis à jour le 06/09/2021 - Par Camille Gayral

Depuis quelques années, on constate une baisse importante de l'activité courrier de La Poste. Pour pallier à cette chute, la société mise sur plusieurs leviers : comme l'augmentation du prix des timbres ou le succès du transport des colis.

 

Un phénomène accentué par la crise sanitaire

Si l'activité courrier est en nette baisse depuis quelques années, la crise sanitaire n'a fait qu'aggraver la situation. On a ainsi constaté une diminution historique de 18% en 2020, entraînant un déficit d'un milliard d'euros. Outre cette situation inédite, cette chute spectaculaire s'explique par l'essor du numérique et l'attrait des courriers 100% électroniques. Le transport de colis est cependant en pleine expansion, notamment sur son activité banque/assurance par l'intermédiaire de la Banque Postale.

 

Un service coûteux

La Poste distribuant des courriers aux quatre coins de l'Hexagone et 6 jours sur 7, ce service s'avère de plus en plus onéreux. Au delà du motif du coût, les lettres mettent également de plus en plus de temps à arriver ou sont égarées. On remarque ainsi une dégradation et défaillance de la prestation courrier, qui se traduit par de nombreuses plaintes reçues sur Que Choisir.

 

L'augmentation du prix du timbre

On note également une forte augmentation du prix du timbre. Entre 2019 et janvier 2021, il est en effet passé de 1,05€ à 1,28€. Il a donc doublé en une décennie (58 centimes en 2010) ! Le constat est le même pour le timbre vert, passé de 0,86€ en 2019 à 1,06€ en 2021.

 

Les solutions pour redynamiser l'activité courrier

Pour relancer l'activité courrier, La Poste va bénéficier de l'aide de l'État. Un versement de 500 millions d'euros sera donc effectué en 2021, avec l'accord de la Commission Européenne. La diminution des dépenses s'avère cependant une tâche ardue, aucune réduction du réseau des 17 000 points contacts n'est prévue, ni des tournées 6 jours sur 7. Afin de limiter les frais de logistique liés à l'acheminement des lettres en J+1 ou J+2, La Poste mise sur le temps d'acheminement des plis. Une nouvelle offre à J+3 sera ainsi proposée en 2023.  A l'avenir, vous devrez alors attendre de plus en plus pour que votre courrier arrive à destination. Le prix des timbres rouge et vert devrait quand à lui continuer de s'envoler.

Nos guides juridiques similaires