Envoyez vos recommandés, sans vous déplacer

  • Des modèles de lettre à personnaliser en 2 minutes
  • Des recommandés envoyés par notre partenaire La Poste
  • Aucun déplacement, vous gagnez du temps !

La fin du monopole de La Poste en France

Publié le 12/02/2021 - Mis à jour le 02/09/2021 - Par Camille Gayral

Le 1er janvier 2011, la troisième directive postale adoptée en 2008 a été mise en application, mettant fin au monopole de La Poste sur le courrier de moins de 50 grammes. L'ouverture à la concurrence privée aurait pu bouleverser le paysage postal français, mais depuis lors La Poste reste le leader de la correspondance au niveau national.

fin du monopole La Poste

La distribution du courrier sur le territoire national fait peur

Depuis juin 2006, l'ARCEP a délivré une autorisation pour devenir opérateur postal pour 51 sociétés privées. Si l'Autorité de Régulation en dénombre une trentaine en activité, aucune ne rentre en concurrence directe avec La Poste. En effet, elles se sont positionnées soit sur des envois internationaux, soit sur des envois locaux (au niveau de l'agglomération ou du département). Les deux opérateurs qui s'intéressent au territoire national gèrent la distribution de colis, ou la distribution de courriers publicitaires.

La Poste reste donc l'acteur majeur du secteur postal en France. Il garde également dans l'esprit de chacun, et surtout des particuliers, sa place en tant qu'opérateur historique difficilement détrônable.

Le marché des activités postales en baisse

Si la mise en concurrence du secteur postal n'a pas donné le résultat escompté, cela s'explique sans doute aussi par un marché qui décline progressivement depuis plusieurs années.

Dans son observatoire publié en octobre 2014, l'ARCEP montre qu'"avec 7.9 milliards d'euros, le revenu des envois de correspondance distribués en France décroît pour la cinquième année consécutive, et de 4.4% en 2013, soit la plus forte baisse enregistrée depuis 2008". Les envois de correspondance connaissent effectivement une baisse atteignant les 12 960 millions d'objets en 2013, contre 15 547 millions en 2009 par exemple.

Mais parmi ces envois, le taux de lettres recommandées remises contre signature restent stables. Preuve que le besoin des particuliers sur ce type d'objet est toujours aussi présent. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, il nous a paru important de simplifier la démarche des particuliers, en proposant sur ce site la lettre recommandée électronique, sans déplacement dans un bureau de poste.

Nos guides juridiques similaires