Envoyez vos recommandés, sans vous déplacer

  • Des modèles de lettre à personnaliser en 2 minutes
  • Des recommandés envoyés par notre partenaire La Poste
  • Aucun déplacement, vous gagnez du temps !

Le choix de mode de garde suite à une naissance

Publié le 02/06/2022 - Mis à jour le 07/06/2022 - Par Camille Gayral

Pour garder un enfant en bas âge, plusieurs solutions sont possibles, qu'il s'agisse d'une garde collective ou individuelle. Quelles structures ou personnes peuvent accueillir les petits ? Quelles sont leurs particularités ? Les réponses dans ce guide.

Le mode de garde après une naissance
 

1. Les gardes collectives

La crèche familiale

La crèche familiale accueille des enfants de 2 mois à 3 ans. Ces derniers sont pris en charge par des assistances maternelles et des puéricultrices. Les petits peuvent également participer à des activités de crèche collective. L'avantage des crèches familiales est d'être adaptées à chaque budget. Il est également possible de recevoir des subventions de la CAF ou de la commune.

La crèche collective

La crèche collective est l'un des modes de garde les plus courants. Ces établissements prennent en charge les enfants de 2 mois à 3 ans. Ces derniers sont gardés par des puéricultrices ou des auxiliaires de puériculture. Les crèches collectives sont gérées par la commune ou le département. Elles peuvent aussi être privées : on parle alors de micro-crèches. Encore une fois, le prix de ce mode de garde varie selon vos moyens financiers. Vous pouvez également recevoir des subventions de la CAF (Caisse d'Allocations Familiales), de la commune ou du département.

La crèche parentale

La crèche parentale est une initiative des parents eux-mêmes, regroupés dans une même association. Ils prennent en charge tour à tour la garde des enfants de 2 mois à 4 ans (voire 6 ans). Cet accueil s'effectue en alternance (une demi-journée ou une journée par semaine). Les parents peuvent être aidés par des spécialistes de la petite enfance. Les tarifs dépendent des ressources des parents. Vous pouvez aussi bénéficier d'aides de la CAF ou de la municipalité.

La halte-garderie

Les haltes-garderies accueillent les enfants de 2 mois à 3 ans (éventuellement jusqu'à 6 ans) jusqu'à 3 demi-journées par semaine. Ces établissements sont destinés aux enfants dont l'un des parents n'a pas de profession ou qui exerce une activité à temps partiel. Les couches et les repas doivent être fournis par les parents. Les prix appliqués varient selon les revenus des parents. Vous pouvez aussi bénéficier d'aides de la CAF et de la commune.

Le multi-accueil

Comme son nom l'indique, le multi-accueil propose différents types de garde dans une même structure : des haltes-garderies pour une garde occasionnelle ou des crèches collectives ou familiales pour une garde plus fréquente. Les conditions d'accueil des enfants sont les mêmes que celles des autres structures précédemment citées.

 

2. Les gardes individuelles

L'assistante maternelle

L'assistante maternelle accueille les enfants jusqu'à 3 ans chez elle ou dans une MAM (Maison d'Assistant Maternel). Agréée par le service départemental de la PMI (Protection Maternelle et Infantile) elle peut être indépendante ou dépendre d'une crèche, d'une halte-garderie, etc. Elle peut également travailler pour la commune, une association ou encore le département. Si vous choisissez une professionnelle indépendande, vous devrez vous occuper de l'embauche de cette dernière avec un contrat de travail approprié. Les tarifs d'une assistante maternelle peuvent être fixés avec l'intéressée. En cas de difficultés financières, vous pouvez également bénéficier d'aides de la CAF.

La jeune fille au pair

La jeune fille au pair (qui peut également être un jeune homme) est hébergée chez vous. Originaire d'un pays étranger, elle garde les enfants jusqu'à 30 heures par semaine. Vous devez prendre en charge l'hébergement, les dépenses alimentaires, le transport de cette personne et lui verser une rémunération supplémentaire. Le planning doit être organisé en fonction des cours de langue ou des activités de cet hôte. Aucune négociation type n'est à appliquer : vous pouvez la négocier directement avec la jeune fille au pair.

La garde à domicile

Connue plus familièrement sous le nom de nounou, la garde à domicile est embauchée directement par les parents. Pour faire votre choix, vous pouvez aussi faire appel à une agence spécialisée dans la garde à domicile. La paie de cette salarié doit être négociée avec cette dernière. Des subventions de la CAF ainsi que des aides fiscales sont aussi possibles sous conditions de revenus.

La garde à domicile partagée

La garde à domicile partagée est la même que la garde à domicile classique. La seule différence réside dans le fait que la nounou s'occupe de deux familles, avec deux contrats de travail distincts. Les enfants des 2 familles sont accueillis au même endroit et en même temps, successivement dans le domicile d'une famille puis de l'autre. Le salaire est négociable avec la nounou. Il est également possible de bénéficier d'aides de la CAF ou d'aides fiscales.

 

3. Le choix du mode de garde en 4 questions

Quel est l'âge maximum d'accueil dans une crèche collective ?

L'âge maximum d'accueil d'un enfant dans une crèche collective est de 3 ans.

Qui gère une crèche familiale ?

La crèche familiale est gérée par des assistantes maternelles, qui sont encadrées par des puéricultrices.

Quelle est la durée d'accueil d'une halte-garderie ?

La halte-garderie peut accueillir un enfant jusqu'à 3 demi-journées par semaine.

Peut-on bénéficier d'aides financières en cas de garde à domicile ?

Oui, il est possible de recevoir des aides financières par la CAF ou des aides fiscales si vous optez pour une garde à domicile de votre enfant.

 

Nos guides juridiques similaires